POUR EN FINIR - AIKIDO BONSON SAINT ETIENNE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

POUR EN FINIR

POUR EN FINIR
 
Je prends des raccourcis pour aller à l’essentiel.



UKEMI - CHUTES
Les chutes (Ukemi) nage waza
Il y deux sortes de chutes, les chutes que l'on ne peut que subir "obligatoires" (il n’y pas d'alternatives) et les chutes libératoires.
La chute libératoire est une alternative pour celui qui subit la technique "UKE" permettant à celui-ci d’échapper à une immobilisation ou une atemi.

Anecdote : (déviance de l’Aiki actuellement) À deux reprises lors de stages, j’ai eu des partenaires en Hakama 1 kyu qui avant de commencer leurs attaques, me demandait de les prévenir « quand il fallait chuter »… J’en suis resté les bras ballants et la mâchoire tombant jusqu’au sol tellement j’étais stupéfait ! En 32 ans d'Aïkido, c'etait la première fois que cela m'arrivait. Exemple même de l'enseignement néfaste actuel qui formate les élèves à réagir non en fonction de l'efficacité de la technique, mais en fonction d'un modèle prédéterminé.... "Donc même si ma technique n'est pas bonne, tu dois faire ta chute" ... Car je suis dans la chorégraphie. Cela est terrifiant de bêtises et cela conduit à la perte de l'Aïkido.
 SAISIE




Une saisie précède la plupart du temps une atemi. Effectivement certaines saisies peuvent paraître étranges pour les néophytes ou débutants. En réalité, on doit apprendre à réagir dès lors une tentative de saisie ou à défaut lors de la saisie sans attendre l’atemi. Pour aller vers le (SEN NO SEN). "La saisie ne doit être ni molle, ni besoin de briser le poignet, mais tout de même ferme."

GO NO SEN : Quand on débute l’Aïkido, on travaille en Go no sen (l'adversaire attaque en premier). La réaction se fait sur pression de l'attaque adverse.

SEN NO SEN. Être dans l’anticipation. Sen no sen c’est être dans l'instant. Imaginez ou faites le, avec vos paumes de mains, que vous frappez, l’une contre l’autre comme un applaudissement (laquelle des deux mains frappe l’autre, pas besoin de vous donner une réponse) nous sommes au cœur du Sen no sen, "l'harmonie".

SENSEN NO SEN . L'initiative sur l'initiative de l'adversaire. Peu de gens sont capables de cela. O Senseï est le seul qui était toujours dans sensen no sen.



ATEMI

On doit enseigner à placer correctement les atemis. Les atemis de UKE doivent être tranchantes comme un sabre, (shomen uchi, yokomen-uchi, men-uchi, ou d’estoc comme avec une pointe de sabre (tsuki) .
Les atemis de TORI sur UKE (dans le cadre de l'Aïkido et dans son entraînement) tiennent plus d'un procédé pour créer une réaction en agissant sur le réflexe de UKE (sursaut de reflexe automatique, détournement de l'attention, recul) que d'une frappe réelle.
Lors de l’entraînement, il faut absolument marquer (ne veux pas dire frapper) les atemis, sinon vous prenez de mauvaises habitudes et votre AÏKIDO sera frelaté.
Mais sur le terrain si votre vie en dépend, il ne faut pas hésiter à donner des atemis (sur les points vitaux). Attention bien prendre connaissance de la loi sur la légitime défense.
 UKE - TORI




ROLE DE CHACUN

UKE celui qui formule l’attaque. L’agresseur ! MAIS PARTENAIRE SUR UN TATAMI
Évidement une attaque dans un apprentissage quelque soit l’art marial ou sport de combat ou autres seront toujours des mises en situations qui ne peuvent jamais coller avec la réalité du terrain.
Le rôle d’Uke est déterminant pour la progression de Tori.
L’uke doit être sincère dans son attaque, son attaque doit être puissante, juste, bien que contrôlée, elle ne doit pas être à côté de l’endroit où est Tori.
Une attaque ne doit pas être molle ni dans la saisie, ni dans l'atemi. Uke doit être stable même en fin d'attaque et surtout ne pas être déjà dans la chute alors que Tori n'a même pas commencé à se déplacer.  
UKE doit graduellement en fonction du niveau de Tori et vise et versa, montré les failles de la technique de Tori. À partir du moment où les enseignants montrent en premier lieu :
- que les attaques (UKE), doivent être puissantes, sincères, et réalistes (cela ne veut pas dire faire des attaques comme des fous furieux, quoi que parfois, il est bon de le faire) et
- que pendant votre attaque, vous vous protègez (naturellement , cela en fonction de la progression de chaque pratiquant) et aussi
- que vous ne soyez pas en déséquilibre en fin d’attaque et capable d’être réactif pour enchaîner.
Et surtout ne pas être une poupée de chiffon.
 

TORI celui qui reçoit l’attaque et qui fait subir la technique. Bêtement celui qui se défend.

La technique n’est rien, si vous ne respectez pas certains préambules !
 
Lors d’une attaque, Il faut avant tout être dans l’esquive, cela passe par un déplacement précis '' Tai sabaki'', ''Tenkan'' ''irimi'' etc… Ainsi vous créez le vide naturellement ou alors vous créez le vide par l’absorption. Attention souvent le néophyte voit un recul … En réalité c’est absorber l’attaque.
Dès lors que vous avez créez le vide, votre panoplie de connaissances techniques doit faire son apparition et mieux encore votre propre créativité, si vous en avez ! Tout cela est au bout de vos doigts, bien sûr, il faut avoir rendu son corps intelligent, cela demande beaucoup de temps, d'energie,assiduité, de constance, de travail... difficile dans un monde du zapping !
En tant que Tori, donc faisant la technique à tout moment, il faut toujours avoir l’atemi présente en vérifiant qu’en appliquant chaque technique, onne se met pas en danger. Ne jamais oublier, Aïkido est atemi ce que O Sensei répétait tout le temps.
 
 
MA-AÏ - DISTANCE
 
Attention toujours à votre ma-ai (distance) que ce soit avant l’attaque ou pendant la construction de votre technique qui doit être ajustée par vos déplacements.

 
 
CONSEILS

Lors de l’attaque ne jamais regarder le bras ou l’arme qui veut vous frapper cela risque de vous impressionner et vous hypnotiser
ainsi vous faire perdre une fraction de seconde dans votre réaction. Mais portez votre regard au-delà de votre partenaire, ainsi vous percevrez chacun de ses mouvements et donc vous serez dans l'instantanéité (timing) pour être le plus proche du Sen no sen.
Attention toujours à votre ma-aï (distance) que ce soit avant l’attaque ou pendant. Votre distance doit être ajustée par vos déplacements.
La brutalité et l’agressivité en Aïkido n’est pas de mise, la technique s'applique mieux par la souplesse et la fluidité.
 
(Si vous pensez avant même l’attaque faire une technique ou mettre à terre votre partenaire cela ne fonctionnera pas !).
 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu