O SENSEI - AIKIDO BONSON SAINT ETIENNE

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

O SENSEI

O Senseï MORIHEI UESHIBA
Créateur de L'Aïkido



Né le 14 Décembre 1883 à Tanabé dans l'île de Honshu.

C'est un enfant de faible constitution, souvent malade et très nerveux. Son père inquiet pour son fils, lui fait pratiquer la natation et le Sumo.
A 13 ans il est admis au collège de Tanabé.Puis il devient clerc à la perception de Tanabé où il s' occupe des impôts fonciers. Il prend conscience ici des problèmes des paysans et des pêcheurs et est indigné par leurs conditions de travail. Il participe même à de nombreuses manifestations pour défendre ceux-ci. Après de dures répressions, il démissionne et part à Tokyo.
1901, il pratique avec Maître Tokusaburo Tozawa le Jujitsu à l' école Kito à Tokyo. Il attrape le beri-beri et est contraint de retourner à Tanabé, où il se marie avec Hatsu Itokawa.




Il décide alors de se forger un corps neuf et solide et entreprend un très dur entraînement basé sur la condition physique et la force pure. Cela ne le satisfaisant pas entièrement, il décide en 1903 de se rendre à Sakai pour étudier le sabre avec Maître Masakatsu Nakaï de l'école Yagyu, dont il fut diplômé en 1908.
1904, il s'engage dans un Régiment d'Infanterie stationné à Osaka et il participe à la guerre entre la Russie et le Japon en Mandchourie.
1910 il s'installe à Hokkaido et participe activement au développement de l'île.
C'est à cette époque qu Ueshiba rencontre Sokaku Takeda, soke (grand maître) de  Daitōryū jujutsu, héritière du clan Takeda). Ueshiba l'invite à rester chez lui pour devenir son disciple et Takeda lui enseigne son art ,dont il obtient le diplôme de Maître en Jujitsu en 1916.

1919 son père est très malade, il décide de retourner à Tanabé. Sur le chemin du retour il fait la connaissance du Révérend Onisaburo Deguchi fondateur de la religion Omotokyo. Il découvre la nécessité d'une énergie spirituelle.

1920, son père meurt en janvier. Peiné par le décès de son père, il passe plusieurs mois a Ayabé dans le temple religieux de l'Omoto-kyo.
1924, il quitte, en secret, le Japon pour accompagner en Mongolie, le révérend Deguchi, mal vu des autorités. Il revient à Ayabé en 1925 où il a, à force d'étude et après un duel avec un officier de marine, la révélation de son Art.
1927, il s'installe à Tokyo dans une salle de billard que met à sa disposition le prince Shimazu pour qu'il aménage un dojo.

1931, à Tokyo il construit un dojo qui prend le nom de Kobukai, où il enseigne jusqu'à ce que la guerre vide son dojo de ses meilleurs élèves. Il se retire à Iwama où se trouve le sanctuaire actuel de l'Aïki.
1946, après la guerre les Américains interdisent les arts martiaux.
1948, réouverture du Kobukai  .

Dans les années 50 le maître Ueshiba laisse de plus en plus le soin de l'enseignement à son fils.
1961 le gouvernement Japonais reconnaît officiellement l'Aïkikaï so hombu.
O SENSEI s'éteint le 26 avril 1969 un beau jour de printemps.

 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu